LES ALGORITHMES DE GOOGLE ET LE RÉFÉRENCEMENT NATUREL

ameliorer accessibilite site web

Pour scanner votre site et augmenter sa position dans les moteurs de recherche, Google utilise plusieurs algorithmes mais entre Google Phantom, Google Panda ou encore Google Pingouin, on se sait plus vraiment quel est le rôle de chacun !

A QUOI SERT UN ALGORITHME GOOGLE ?

Si les algorithmes de Google ont chacun des missions bien définies, l’algorithme principal détermine quelles pages de sites web doivent figurer dans les résultats suite à la requête d’un internaute.

Il se base notamment sur les mots-clés utilisés par la personne et se charge de lui donner les informations correspondantes. Pertinence du contenu, qualité, mots-clés, structure de la page… de nombreux éléments entrent en jeu pour que telle page apparaisse suite à telle demande.

Evidemment, cet algorithme s’est perfectionné avec le temps et aujourd’hui, le référencement naturel est devenu un véritable enjeu de visibilité pour toutes les entreprises. Pour référencer un article et le positionner dans les résultats, Google s’appuie sur plusieurs centaines de facteurs différents.

L’algorithme évolue en permanence et lorsqu’une modification majeure est apportée, Google le nomme : vous avez très certainement déjà entendu parler de Colibri, Panda ou encore Penguin. Ces mises à jour doivent être suivies de très près par les référenceurs pour adapter leurs stratégies et conserver ou améliorer leur position dans les moteurs de recherche.

PANDA, PINGOUIN, COLIBRI, PIGEON : QUEL ALGORITHME GÈRE QUOI ?

Entre ces différentes mises à jour, il n’est pas facile de s’y retrouver, alors quel algorithme peut impacter votre positionnement dans les moteurs de recherche ?

GOOGLE PANDA

Google Panda s’intéresse plutôt au contenu et il exige du contenu de qualité ! Ainsi, si l’algorithme décèle que le contenu est de mauvaise qualité, il va pénaliser votre référencement et vous serez mal positionné dans les résultats. Il s’appuie notamment sur la pertinence du contenu par rapport à la demande de l’internaute.

Pour plaire à Google Panda, vous devez produire des contenus généreux (comptez au minimum 300 mots par page ou article de blog), vous devez également bannir les contenus sur-optimisés qui ne contiennent que des mots-clés et sont illisibles pour les humains et les contenus dupliqués. Le duplicate content, c’est un point sur lequel Google travaille beaucoup : le moteur de recherche veut éviter les contenus copiés collés, identiques, qui n’apportent aucune valeur ajoutée aux internautes.

GOOGLE PINGOUIN

Google Penguin s’intéresse lui au net linking. Acquérir des back-links sur son site et tissez un réseau de liens entre vos pages internes est très bon pour votre référencement. Seulement, pour accélérer l’apparition des résultats, certaines personnes ont créé des liens de manière artificielle. Google Pingouin a donc pour but d’encourager les bonnes pratiques et de lutter contre les fraudes.

Si vous proposez des liens vers d’autres sites qui n’ont aucune pertinence avec le sujet abordé ou bien si vous achetez des liens, Google Pingouin se chargera de vous pénaliser !

GOOGLE COLIBRI

Colibri lui, ne s’intéresse pas à une problématique spécifique, mais plutôt au fonctionnement global. Il essaie d’optimiser la pertinence des résultats fournis et d’intégrer le langage naturel dans les requêtes. Cela signifie qu’au lieu de faire une recherche par mots-clés, à terme l’utilisateur pourra poser sa question exactement comme s’il parlait à un être humain.

C’est un grand pas pour le moteur de recherche car cela facilite les recherches pour les personnes non-initiées et affine la pertinence des résultats.

GOOGLE PIGEON

Google Pigeon a pour mission d’optimiser les résultats pour les recherches locales. Par exemple, lorsque que vous recherchez « Agence web à Grenoble ». Le référencement local permet donc d’améliorer les résultats liés à ce lieu : de plus en plus d’internautes effectuent des recherches en utilisant la géolocalisation et Google Pigeon peut ainsi proposer des résultats très précis.

Bien sûr il existe d’autres algorithmes. Par exemple, nous avons déjà parlé de l’aspect « mobile friendly » qui est aujourd’hui un des éléments à prendre en compte pour le référencement naturel. Mais voici les 4 principaux, ceux dont vous entendez parler régulièrement sur la toile !